AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
 Intérêts contraires. (Aaron)



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


HUNTER
avatar
HUNTER

DATE D'INSCRIPTION : 28/09/2014
GRIFFURES : 149







MessageSujet: Intérêts contraires. (Aaron)
Mar 13 Jan 2015 - 21:07

De nombreux problèmes se posaient en ce moment, semblait-il à Aristide. Entre les problèmes liés à son logement, de plus en plus nombreux, les difficultés à trouver un emploi correct dans cette ville - pour un Français qui n'est pas là depuis dix ans non plus, c'était assez difficile de trouver un poste de professeur régulier, il faisait donc des remplacements, quoique ceux-ci étaient encore plutôt rares et que cela ne lui faisait pas beaucoup d'argent -, et les soucis que lui posaient sa mégère de voisine, le jeune homme était assez occupé. Et à cela s'ajoutait la pleine lune, un rendez-vous qu'il ne pouvait se permettre de louper. Pas pour quelqu'un comme lui, qui considérait que la chasse était une action sacrée, l'expression de la volonté divine de s'opposer à ce qui était issu du Mal. C'était dans son pouvoir, alors il en avait fait un devoir. Aristide n'aurait pas toléré une autre façon de penser. Il ne pensait même pas qu'on pouvait y prendre plaisir, à vrai dire. Parce que lui-même était presque dégoûté par ce qu'il faisait. Presque. Les bonnes raisons, heureusement, aidaient à supporter.

A la tombée de la nuit, Aristide s'était trouvé sa cible. Un loup-garou aux yeux bleus, comme il se devait : il ne chassait que ceux qui représentaient une véritable menace pour les humains, ceux qui n'avaient pas réussi à se contrôler ou qui refusaient de le faire. Quant aux pauvres victimes qui se transformaient seules et tuaient parce que personne ne pouvait les aider, Aristide n'éprouvait pas beaucoup de compassion à leur sujet. Elles n'avaient qu'à se donner la mort elle-même, car leur âme était définitivement damnée. Il n'y avait pas de raison pour être sauvé quand le mal s'était infiltré en vous. Un tort qui menaçait Aristide, et qui contaminait très certainement d'autres chasseurs.

Il eut très vite l'impression qu'il n'était pas seul sur cette piste. Il y avait une autre présence à proximité. Ce n'était pas le loup-garou qu'il suivait : la piste indiquait clairement qu'il avait une bonne demi-heure devant lui, il ne pouvait donc s'agir de lui. Non, l'instinct d'Aristide lui disait que c'était certainement un humain, sinon, la personne, l'ayant repérée, aurait changé sa trajectoire, soit pour se rapprocher de lui et l'attaquer, soit pour s'éloigner et se mettre en sécurité. Cependant, la personne en question suivait à peu près la même direction qu'Aristide. Ce n'était sans doute pas une coïncidence : il y avait un autre chasseur dans le coin. Toutefois, cela ne perturbait en rien le Français, qui continua à suivre la piste. Leurs chemins étaient parallèles mais ne se croisaient pas pour le moment. Puis, plus rien. Aristide n'avait plus du tout la moindre idée d'où pouvait être l'autre, ou la direction qu'il suivait. Et ce n'était pas son problème, de toute façon, il avait sa propre cible dont il devait s'occuper. Il chassa donc l'autre de sa tête pour se concentrer le loup-garou, qui continuait de s'enfoncer dans les profondeurs de la forêt.

Vint alors le moment où Aristide eut un visuel. Il se mit donc en position, prêt à abattre la bête dont il voyait les yeux bleu glacé briller dans le noir. Le loup-garou était occupé à déchiqueter un animal qu'il avait tué d'un coup de dents, et qu'il dévorait avec tant d'entrain qu'il ne faisait guère attention à ce qui l'entourait. Son odorat était empli de l'odeur du sang de l'animal, il ne repérait donc pas celle d'Aristide. Le jeune chasseur avait appris qu'il fallait toujours choisir le bon moment. Et rester à distance. Il s'apprêtait à tirer quand tout à coup, il entendit un bruit juste derrière lui. Cela le fit sursauter au moment précis où il appuyait sur la détente, de sorte que la balle dévia de la trajectoire qu'il avait prévue, et ne fit qu'effleurer le loup. Aristide n'osa pas se retourner, mais devina que celui qui était derrière lui était très certainement le chasseur qu'il avait aperçu auparavant. Le loup, lui, se retourna vers eux, montrant les crocs. Les identifiant très certainement comme une menace. « Ah bah bravo ! » : grogna Aristide en français en serrant son fusil contre lui. Une chose était sûre, à présent, il allait falloir réagir vite. Parce que la bête commençait à s'enfuir. Aristide n'avait pas le temps de la viser à nouveau, et jura. « Dîtes donc, vous, on ne vous a jamais appris à ne pas déranger les autres ? Encore un peu et j'aurais pu l'avoir ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





HUNTER
avatar
HUNTER

DATE D'INSCRIPTION : 30/12/2014
GRIFFURES : 74
CRÉDITS : avatar : Moriarty ; sign : WILD HEART.







MessageSujet: Re: Intérêts contraires. (Aaron)
Sam 17 Jan 2015 - 1:16

Intérêts contraires. × ft. ARISTIDE & AARON
Alors que j'étais occupé avec une voiture, j'entendis, près de mes pieds, quelqu'un s'éclaircir la voix pour attirer mon attention. Je me trouvais sous le comportement moteur d'une Jetta, affairé à y réajuster une boite de vitesses que j'avais réparé. L'un des désavantages d'être occasionnellement seul à s'occuper d'un garage, c'est que je devais interrompre mon travail dès que le téléphone sonnait ou qu'un client s'annonçait. Ça me mettait en rogne, ce qui n'est jamais une bonne chose pour les affaires. Le mécanicien qui était aussi le propriétaire du garage n'était pas forcément tout le temps présent. Essayant autant que possible, de ne pas effrayer les clients éventuels, je déclarait au nouveau venu que je serais à lui dans une seconde, en tentant de dissimuler mon agacement.

Avec les vieilles Jetta, les bras hydrauliques ne servent à rien, les seuls qui peuvent caser la boîte de vitesse dans son compartiment biscornu sont actionnés par des muscles solides. Afin de maintenir la boîte en place, je la calai avec une main et mes genoux et, de l'autre main, je l'amarrai d'un premier écrou. J'étais loin d'avoir terminé, mais au moins cette boîte restera en place en attendant que je m'occupe de mon client. Je respirai un grand coup et étirai brièvement mes lèvres pour m'entrainer au sourire commercial avant de me dégager de sous la voiture. Essuyant mes mains huileuses avec un chiffon qui trainait, je m’apprêtais à demander au client ce que je pouvais faire pour lui mais au vu de l'heure je finis par lui dire de repasser demain. Aujourd'hui exceptionnellement le garage fermait plus tôt. C'était ce que je faisais à chaque fois que j'étais seul dans l'établissement lorsqu'une pleine lune était prévu.

Le client partit, je m'en retournai à ma boîte de vitesses. Étonnamment, la voiture décida de coopérer, et cela ne me prit pas bien longtemps. Le reste pouvant bien attendre le lendemain, je fermai le garage afin de rentrer chez moi. J'allais enfin pouvoir me préparer pour la nuit de traque aux loups-garous qui m'attendait.

Le moment tant attendu arriva enfin. Il faisait nuit, le ciel était une toile noire comme de l'encre. Un long nuage de vapeur s'échappa de mes lèvres et je commençai à claquer des dents. Pas très loin de moi, une brindille craqua. Puis une autre. Surement un chasseur qui est venu lui aussi profiter de la pleine lune. Chose qui ne m'arrangeais pas vraiment... Mais bon tant qu'il n'empiète pas sur mes plates-bandes, je ne m'en préoccupais pas, préférant continué à traquer ma proie. Elle ne devait pas m'échapper, l'idée de rentrer bredouille après avoir passé autant de temps dans cette foret était inconcevable.

Ayant pris mon fusil ce soir, j'avais l’œil scotché au viseur tandis que j'avançais prudemment. La bête apparu enfin dans mon champs de vision mais le temps que je charge mon fusil, un tir se fit entendre et ce n'était définitivement pas le mien. Je me mis à jurer entre mes dents, reposant mon arme sur mon épaule. Le fautif était juste là devant mes yeux, grognant dans une langue incompréhensible. C'était bien ma veine ! Et comme si le fait que la bête commence à s'enfuir e suffisait pas, il commença à rejeter a faute de son incompétence sur moi. Non mais j'aurais tout entendu !

- Moi ?! Mais c'est plutôt vous qui m'avez dérangé ! Et en plus vous l'avez raté ! Trouvez-vous un autre terrain de jeu, il n'y pas assez de place ici pour les débutants !

Je le jaugeai de la tête aux pieds, une mimique moqueuse se dessinant sur mes lèvres. Ce n'étais pas parce qu'il semblait beaucoup plus vieux que moi que forcément son expérience l'était forcément. Surtout avec le bel échec dont j'avais été témoin. Et même si c'était soit-disant le bruit du chargement de mon fusil qui l'avait dérangé, tout chasseur se doit d'être imperturbable lorsqu'il s’apprête à tirer.

- Et au lieu de vous plaindre, vous auriez pu retenter le coup et même l'avoir avec un peu de chance, avant que la bête s'enfuit !

Secouant la tête de droite à gauche, je soupirai exaspéré. En tout cas, moi j'étais assez intelligent pour entreprendre à nouveau mes recherches, regardant le sol dans l'espoir de trouver des indices éventuels sur la direction prise par le loup-garou.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
For the life that I take, I'm going to hell!
For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand.,For the souls I forsake, I'm going to hell! Gettin' married to the devil, you can hear the wedding bells.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merenwen-gallery.tumblr.com/





HUNTER
avatar
HUNTER

DATE D'INSCRIPTION : 28/09/2014
GRIFFURES : 149







MessageSujet: Re: Intérêts contraires. (Aaron)
Sam 17 Jan 2015 - 22:04

Le type en face de lui était visiblement un Américain, beaucoup plus jeune que lui, avec un air dur sur le visage. Pas du tout impressionné de se trouver face à un autre chasseur, il ne se laissa pas démonter quand Aristide l'accusa d'avoir fait raté son coup. Au contraire, il en rajouta une couche, arguant que c'est lui qui l'avait raté tout seul, à cause de son incompétence. Le Français le toisa avec mépris. Lui, un débutant ? Il se prenait pour qui, cet espèce de chasseur à peine sorti des couches culottes, un caïd peut-être ? L'envie de lui pointer le fusil juste sur lui était bien tentante, et l'ancien Aristide l'aurait très certainement fait. Il n'aurait jamais tiré de toute façon, il n'avait rien d'un meurtrier et réservait ses balles aux véritables dangers, mais juste histoire de lui montrer qu'il ne faut pas le menacer. Toutefois, ce serait contraire à son éthique, aussi Aristide respira profondément et tenta de calmer sa colère. Il ne gagnerait rien à se disputer avec cet homme, sinon à se fâcher avec ses propres principes. Au final, il serait sans doute le plus blessé des deux. Aristide rétorqua donc poliment : « Avant d'accuser les autres sans preuve, contentez-vous de réfléchir à la portée de vos propres actes. Le monde s'en portera beaucoup mieux. Et pour information, je ne compte pas gâcher mes balles si je ne suis pas sûr de l'atteindre. » Aristide le laissa ensuite chercher ses traces pour s'enfoncer un peu plus dans les fourrés, dans la direction que le loup avait emprunté. Il y avait quelques traces mais, surtout, le loup n'était pas parti très loin, car Aristide entendit un bruit plus ou moins à proximité. Il se mit à courir dans sa direction, évoluant avec une certaine discrétion qui traduisait son entraînement. Aristide était quelqu'un de méticuleux et de concentré. Il n'y avait pas la moindre haine dans ce qu'il faisait. Toutefois, il se demandait si ce n'était pas ce sentiment-là qu'il avait lu dans le regard du perturbateur. Auquel cas il ferait mieux de se dépêcher d'abattre la bête en premier. Il exécutait, il ne tuait pas. Il n'appartenait pas au bourreau de juger sa victime, il devait simplement faire son travail rapidement et proprement. Celui qui tirait du plaisir dans ce qu'il faisait, qui éprouvait le besoin de faire souffrir, celui s'éloignait de sa fonction, et devenait un monstre. Aristide espérait bien ne jamais en arriver à ce point. Mais, le jeune chasseur ? C'était une toute autre question.

Toutefois, arrivé là où se trouvait le loup, qui avait pris une pause, Aristide constata qu'il était blessé à la patte. La blessure avait été provoqué par une balle. Il constata que l'autre chasseur était déjà là, et qu'il s'apprêtait à lui livrer le coup de grâce. Aristide était prêt à le laisser faire du moment qu'il ne le faisait pas souffrir. Une balle en argent, bien sûr, ça fait mal. Mais si elle est bien placée, la souffrance s'arrête vite. Toutefois, le loup prend prétexte de l'arrivée d'Aristide pour surprendre l'autre chasseur en se jetant sur Aristide. Le Français se lance sur le côté, mais de toute façon, le loup ne voulait pas s'en prendre à lui, et s'attendait à cette réaction. Le loup-garou passe donc à ses côtés pour s'enfuir. Et le Français de se redresser et d'observer le jeune chasseur d'un air dur. « Vous aussi, vous êtes très doué. Mes félicitations. » Intérieurement, il le traite d'idiot. Être capable de blesser un lycanthrope et ne pas réussir à l'abattre, c'est trop bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





HUNTER
avatar
HUNTER

DATE D'INSCRIPTION : 30/12/2014
GRIFFURES : 74
CRÉDITS : avatar : Moriarty ; sign : WILD HEART.







MessageSujet: Re: Intérêts contraires. (Aaron)
Ven 23 Jan 2015 - 3:17

Intérêts contraires. × ft. ARISTIDE & AARON
Je levais les yeux au ciel lorsque le type commença à me faire la morale. Ben voyons. Surtout que c'est lui qui a commencé à m'accuser en premier. Rah les vieux se croient toujours tout permis... Pour seule réponse, je me contentais donc de secouer la tête faisant clairement comprendre que pour moi ses dires étaient de simples conneries. Je n'avais pas de temps à perdre avec de telles futilités alors qu'il y avait un loup dans les parages qui devrait normalement déjà être à six-pieds sous terre. Heureusement, il n'était pas parti très loin. On voit l'intelligence de la bête... En tout cas, ce n'était pas une chose dont j'allais me plaindre. Et d'ailleurs, elle n'allait pas tarder à payer de sa stupidité. En effet, le loup était désormais parfaitement à ma portée. Mais l'achever d'une simple balle bien placée serait une chose trop clémente pour la créature qu'elle était. Je me contentais donc dans un premier temps de tirer sur sa patte afin de la ralentir et être sûr qu'elle ne m'échappe pas en attendant que je lui assène le deuxième et dernier coup qui mènerait à sa mort. Mais ne vous méprenez pas, loin de moi l'idée de tuer rapidement, au contraire... J'ai toujours eu une préférence pour laisser ces bêtes mourir lentement en total agonie. C'était tout ce qu'elles méritaient après tout.

Alors que les gens normaux se contentaient de raconter de fausses histoires de sorcières sans queue ni tête à leurs enfants afin de les divertir et leur apporter leur lot de sensations fortes de la journée, moi j'avais eu le droit à d'horrifiques récits véridiques sur les loups-garous contées par mon père. J'ai bien vite appris qu'il fallait tous les mettre dans le même sac. Il n'y avait pas de bon ou mauvais loups. Non, ils étaient tous pareils. Un jour ou l'autre tout loup-garou finit par laisser un corps déchiqueté derrière lui. Il ne fallait pas en attendre moins de la part de bêtes qui ne peuvent pas se contrôler un soir de pleine lune. C'est donc en toute logique, qu'ils méritent une mort en accord avec l'horrible créature qu'ils sont.

Mon index est sur la détente, je ne peux pas le louper. Mais au moment précis où j'appuie le chasseur refait son apparition et la créature se jeta sur lui. Résultat : une balle perdue à cause de cet homme qui apparemment s'est décidé à bien me faire chier. En plus, il était en train de se foutre de ma gueule. Je me redressai subitement, m'approchant de lui.

- Putain, mais trouvez-vous un autre loup à chasser ! Il y en a bien assez dans cette ville ! Foutez-moi la paix, merde ! Ce n'est pas parce que vous n'êtes pas capable d'abattre un loup-garou qu'il faut aussi gêner les autres pour qu'eux aussi ils ratent leur prise ! Assumez un peu votre médiocrité !

Je frappai dans un arbre avec mon poing, extériorisant ma colère. Je détestai rater mes cibles surtout à cause d'un empoté comme lui. Il n'y a rien de plus frustrant. Comment j'étais censé arriver à chasser avec quelqu'un comme lui dans les parages ? En voilà une des raisons de pourquoi je chassai toujours en solitaire. Ça évitait de devoir supporter des bleus comme lui.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
For the life that I take, I'm going to hell!
For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand.,For the souls I forsake, I'm going to hell! Gettin' married to the devil, you can hear the wedding bells.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merenwen-gallery.tumblr.com/





HUNTER
avatar
HUNTER

DATE D'INSCRIPTION : 28/09/2014
GRIFFURES : 149







MessageSujet: Re: Intérêts contraires. (Aaron)
Sam 24 Jan 2015 - 12:56

Aristide s'exhorte à garder son calme et à rester juste. La colère n'est qu'une des mille façons de se perdre dans le mal. En vouloir à quelqu'un pour ses actes n'a rien d'acceptable : il faut être juste, charitable, et accepter les erreurs des autres. Le pardon est sans doute une des plus belles choses qui aient été inventées. Toutefois, qu'il est dur de pardonner à un imbécile qui est très certainement pas loin d'être un tueur fou. Aristide se demande comment il est censé réagir. Pardonner à cet homme d'avoir peut-être des pulsions sanguinaires, ou bien essayer de le remettre sur le droit chemin ? Pas forcément pour son propre salut : c'est une affaire entre Dieu et lui. Mais pour essayer de limiter les dégâts sur Terre. C'est bien à cela que sert Aristide. Lutter contre l'emprise du mal, à sa façon, afin de le rendre meilleur. Le chasseur est persuadé que c'est à chacun de faire un geste pour que les choses aillent mieux. Pour traiter avec l'autre, le mieux reste la parole. Il faudrait le convaincre qu'il agit mal. Toutefois, il est à peu près sûr que cela ne fonctionnera pas. Trop têtu. Incapable de reconnaître la vérité en face, même si on l'agite juste sous son nez. Peut-être Aristide devrait-il tenter une autre approche ?

Il la tente. Il s'approche du chasseur et l'empoigne sévèrement par le col. Bien sûr, Aristide ne le frappera jamais, il abhorre la violence ; il essaie simplement de lui donner l'impression qu'il va le faire. En somme, il essaie de lui rappeler une figure d'autorité. Aussi son visage est-il très sérieux, et sa voix glaciale et posée quand il annonce : « Je ne suis pas sûr que vous ayez bien compris, le gamin. Il y a des règles à respecter, et si vous êtes incapables de le faire, c'est vous qui aurez des ennuis. Me suis-je bien fait comprendre ? » Pour l'empêcher de lui répondre de façon effrontée - chose dont il est certainement capable, Aristide le lâche et s'éloigne de quelques pas, se retournant pour bien lui montrer qu'il ne craint rien de lui. Peut-être serait-il capable de le frapper dans le dos, auquel cas il aura prouvé qu'il n'était qu'un lâche, et Aristide n'a que faire de ce genre de personnes. Déjà qu'il ne l'apprécie pas beaucoup. Il soupire. « Barrez-vous. Quittez la forêt, ou c'est moi qui vous en chasse. » Ce faisant, il resserre la main sur son fusil, juste une petite insinuation. De toute façon, il se doute que cela ne va pas l'impressionner, hélas. Ce gamin est tellement arrogant qu'il doit se croire invincible et immortel. Depuis combien de temps chasse-t-il ? Un an ? S'il tombe sur une bête vraiment coriace, avec son attitude, il va se faire manger tout cru. Et ce n'est pas Aristide qui le pleurera, loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





HUNTER
avatar
HUNTER

DATE D'INSCRIPTION : 30/12/2014
GRIFFURES : 74
CRÉDITS : avatar : Moriarty ; sign : WILD HEART.







MessageSujet: Re: Intérêts contraires. (Aaron)
Mer 28 Jan 2015 - 10:45

Intérêts contraires. × ft. ARISTIDE & AARON
J'avoue ne pas m'y être attendu d'un poil que l'homme agisse de la sorte en m'empoignant par le col. Sérieusement ?! C'était la première fois que quelqu'un osait faire une telle chose. Pourtant, j'avais très bien conscience que ça devait en démanger quelques personnes qui avaient déjà croisé ma route. Je l'aurais bien applaudit pour son culot si seulement mon ego ne s'était pas sentit froissé par son geste. Je serrais les poings, le fusillant du regard, mais avant que je n'ai pu faire quoi que ce soit, il me relâchait enfin. De toute façon, il ne méritait pas que je gaspille mon énergie pour lui. Refusant de me laisser intimidé par quelqu'un comme lui, je m'armais de mon rictus habituel.

- Quelles règles ?

Je m'esclaffai. Comme si j'allais me préoccuper de quelques règles totalement futiles. Mais apparemment il en avait pas encore terminé avec moi. Alors que je pensais qu'il allait enfin se casser, le contraire se produisit et il revenait à la charge me menaçant pour que je me barre de cette forêt. Vraiment ? Pour qui se prenait-il ? Et s'il croyait vraiment que j'allais l'écouter juste parce que soit-disant il resserre son fusil alors il était plus stupide que je le croyais. Mes lèvres se tordirent à nouveau en un sourire. Oh que non, je n'allais pas partir d'ici. Et comme pour le prouver, je m'asseyais sur un vieux tronc d'arbre pas très loin, déposant mon fusil tout près de moi afin de m'allumer une cigarette. Oui ceci était de la pure provocation.

- Je n'ai aucunement l'intention de bouger mon cul d'ici tant qu'il y a un loup dans les parages.

La cigarette entre mes lèvres, je tirai une première bouffée exhalant l'odeur enivrante qui s'en dégageait. Mes poumons se remplirent de fumée et la nicotine grimpa directement à mon cerveau, me faisant un bien fou. En tout cas, je n'étais pas près de rentrer chez moi...

- Si vous voulez vraiment que je me casse de cette forêt rapidement, ramenez-moi au moins la tête de ce loup-garou.

Non non, je ne m'exprimais pas du tout au sens figuré, mais bien au sens littéral. Qu'il prouve qu'il sait faire quelque chose l'étranger. Tandis que moi, je resterais simplement ici tirant sur ma clope. J'avais déjà blessé la bête alors franchement ça ne devrait pas être si compliqué de l'achever. Mais la vraie question était si il avait vraiment les couilles de faire ce que je venais de lui suggérer. Cela m'étonnerait fortement. Auquel cas, je me chargerai personnellement de la bête, une fois que j'aurais terminé ma cigarette bien-sûr. J'avais tout mon temps. Ce n'était pas vraiment mon genre de rentrer d'une chasse sans laisser au moins un cadavre derrière moi. Déjà que cela me demandait beaucoup d'efforts de laisser l'autre chasseur se charger d'une de mes proies.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
For the life that I take, I'm going to hell!
For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand.,For the souls I forsake, I'm going to hell! Gettin' married to the devil, you can hear the wedding bells.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merenwen-gallery.tumblr.com/





HUNTER
avatar
HUNTER

DATE D'INSCRIPTION : 28/09/2014
GRIFFURES : 149







MessageSujet: Re: Intérêts contraires. (Aaron)
Ven 6 Fév 2015 - 19:38

Mais comment un tel chasseur peut-il opérer dans cette ville sans provoquer des tas de problèmes ? Aristide n'a jamais rien entendu de particulier concernant Kingsbury, il en a donc toujours conclu que tout allait bien. Bien sûr, il y a les habituels débordements liés aux meurtres de loups innocents, mais allez savoir pourquoi, le jeune croyant a toujours pensé que c'était des erreurs. Après tout, si on embrasse une telle carrière, ce ne peut être que par conviction. Aristide a toujours trouvé stupide les chasseurs dont la simple motivation était la vengeance. Et a toujours pensé qu'ils finissaient tôt ou tard par se faire massacrer par l'une de leurs cibles. Quelle que soit la raison qui a poussé ce gamin à se lancer dans la chasse, la raison était certainement négative. Et cela, Aristide ne le comprend pas. Lui-même, s'il avait pu choisir, n'aurait sans doute pas emprunté cette voie. Cela lui est simplement venu naturellement, comme s'il s'agissait de sa destinée. Il est chasseur parce qu'il devrait l'être. Mais lui, pourquoi l'est-il ?

Aristide soupire en entendant sa désinvolture. « Les règles sont là pour s'assurer que tout fonctionne correctement. Si on commence à les enfreindre, c'est l'anarchie assurée. Ne me dîtes pas que personne n'a pris le temps de vous les enseigner ? Tout vrai chasseur les connaît. » C'est certes un peu méprisant comme réponse, beaucoup plus que ne le voudrait Aristide, mais il ne peut s'empêcher de souligner le fait que tout chasseur est censé être au courant des codes. Ce n'est pas pour rien s'il existe des lignées de chasseur. Aristide a appris qu'il avait lui-même des chasseurs parmi ses ancêtres. Sans doute est-ce pour cela qu'au bout d'un moment, le fait de le devenir lui-même s'est imposé à lui. Il voit le jeunot allumer une cigarette, et Aristide lève les yeux au ciel. « Mon Dieu. Ne me dîtes pas que j'ai affaire à un adolescent attardé qui s'est pris de goût pour un sport violent. » Profitant de l'effet de surprise, Aristide arrache la cigarette au bec du jeune homme et l'écrase contre son fusil - il pourrait le faire au sol mais il n'aime guère les gens qui le font, il considère que cela pollue la nature et c'est mal. « Oubliez le loup. A l'heure qu'il est, il est très loin, et comme il est blessé, il va se méfier. De toute façon, pour le moment, c'est moi votre problème. » Aristide le soupèse du regard, l'air sombre. Ce gars lui tape sur le système, et il a bien envie de le remettre sur le droit chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





HUNTER
avatar
HUNTER

DATE D'INSCRIPTION : 30/12/2014
GRIFFURES : 74
CRÉDITS : avatar : Moriarty ; sign : WILD HEART.







MessageSujet: Re: Intérêts contraires. (Aaron)
Dim 15 Fév 2015 - 15:08

Intérêts contraires. × ft. ARISTIDE & AARON
Et blah, blah, blah et blah, blah, blah... Je levais les yeux au ciel. Oh attention TOUT vrai chasseur les connait. Des règles bien stupides à mon humble avis. Evidemment que je connaissais les codes. C'est juste que je n'en ai rien à foutre. Elles ne sont que purement accessoires pour moi. Loin de moi l'idée de prouver à cet homme ma connaissance des règles, le fait que je puisse être ignorant de ces codes avait l'air tellement de le hérisser au plus au point que ça m'allait tout autant. Tout comme continuer à le mettre hors de lui-même en allumant ma cigarette. Nouveau divertissement du jour.

- Aoutch. Adolescent attardé nope, mais qui s'est pris de gout pour un sport violent, yep. Mais on est d'accord qu'on ne parle pas de catch, là ?

Je fronçais faussement les sourcils avant qu'un léger sourire sarcastique se dessine sur mes lèvres. Ok, je me foutais de sa gueule mais c'était tellement tentant. Cependant, je me mis à soupirer fortement lorsqu'il arracha ma cigarette pour l'écraser contre son fusil. En levant les sourcils, je répliquais.

- C'est sensé m'impressionner ?

Par contre, ça me faisait bien chié. Ces petites choses-là commençaient à coûter une petite fortune à force d'en acheter. Bref, comme je le pensais, il n'accepta pas ma proposition. Le contraire m'aurait bien étonné... Je me relevais enfin, en soupirant une nouvelle fois.

- Je vois, vous êtes du genre à reculer devant la première "difficulté"... Vous savez, TOUT VRAI CHASSEUR va au bout de ses prises.

Prenant un faux air sérieux, j'avais fait exprès de reprendre ses mots, aucunement intimidé par son regard. C'est con pour lui, mais il n'avait pas du tout une tête impressionnante.

- Je vous aurais bien dit que vous n'êtes pas le centre du monde mais c'est vrai que votre présence me fait vraiment chié. Tout comme je suis certain, d'être votre problème également. Quel dommage, que ce ne soit pas un problème qu'on puisse résoudre à coup de krrr...

De mon pouce j'imitais une décapitation en le passant sur mon cou. Oui c'est vraiment dommage que tous les problèmes ne puissent pas être résolus aussi "facilement" que les problèmes de loups-garous.

- Je crois bien que nous sommes dans une impasse.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
For the life that I take, I'm going to hell!
For the way I condescend and never lend a hand. My arrogance is making this head buried in the sand.,For the souls I forsake, I'm going to hell! Gettin' married to the devil, you can hear the wedding bells.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merenwen-gallery.tumblr.com/





Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Intérêts contraires. (Aaron)

Revenir en haut Aller en bas



 

Intérêts contraires. (Aaron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


NAVIGATION.

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum