AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
 But I'm only human + Lesha



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


WEREWOLF
avatar
WEREWOLF

DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
GRIFFURES : 154
CRÉDITS : sur l'avatar







MessageSujet: But I'm only human + Lesha
Sam 18 Oct 2014 - 1:58

And I bleed when I fall down
Lewis ∞ Sasha

La musique résonnait bien trop fort aux oreilles de Sasha. L'empêchait de penser par la force des tambours qui semblaient se faire une joie de se répercuter dans tout son corps. Elle ne savait pas pourquoi elle était venue ici. Les boîtes de nuit, elle n'aimait pas ça. Dans sa vie d'avant, il lui était arrivé d'y passer du temps avec des amis, mais elle n'avait jamais réellement apprécié l'endroit. La musique trop fort, les boissons pas assez alcoolisées et qui vidaient les portefeuilles bien trop vite, les hommes trop insistants... Mais à Kingsbury, les endroits pour passer du temps lorsque l'on est une adolescente en quête d'expérience ne sont pas légions. Alors fatalement, cet endroit était devenu son lieu de prédilection. Ce n'était plus le cas depuis longtemps. Si elle ne l'aimait pas particulièrement dans le temps, à l'heure d'aujourd'hui, elle le détestait. Assise sur son tabouret près du bar, elle buvait silencieusement, tentant d'oublier les récents événements. Elle ne savait faire que ça depuis quelques temps, c'était triste à dire. Elle n'arrêtait jamais de les ressasser, pourtant. Comme si Lewis prenait un malin plaisir à ne pas vouloir s'effacer de son esprit. A ne pas vouloir partir. Elle le voyait partout. Derrière elle lorsqu'elle marchait, sous ses paupières lorsqu'elle clignait des yeux, dans ses rêves et cauchemars lorsqu'elle dormait. La seule façon de s'octroyer un peu de repos était de boire. A n'en plus pouvoir. Et c'est ce qu'elle faisait ici. Elle ne pouvait décemment se rendre au bar du coin sans savoir si ses parents n'y avaient pas fait un petit tour après sa disparition. Elle ne voulait pas être reconnue, pas encore. Pas par des amis de sa famille en tout cas, ou pire, d'anciens camarades d'école.

Elle sursauta lorsqu'un homme vint s'asseoir à ses côtés. Au départ, elle crut le reconnaître. Elle eut une seconde d'effroi lorsqu'elle pensa que celui qui venait de la rejoindre n'était autre que son geôlier. Mais comme elle était venue, l'illusion cessa. Il n'y ressemblait en rien. Brun aux yeux foncés, il avait l'air ... Gentil. Sasha avait lu quelque part que l'esprit pouvait parfois faire voir ce que l'on avait particulièrement envie de voir, ou ce qui nous effrayait le plus. Sans exprimer ce doute à voix haute, il arrivait à la jeune femme de se demander ce qui, de l'effroi ou de l'envie rythmait ses illusions. Alors que l'homme commençait à parler sans qu'elle ne puisse en entendre le moindre mot, elle se leva, signifiant clairement qu'elle n'en avait pas grand chose à faire, finit son verre et partit, sans un regard en arrière. Elle ne pouvait se lier. Pas ici. James et Ichabod suffisaient. Ils étaient cassés, brisés, paumés. Comme elle. Ils étaient ses nouveaux ancrages, mais elle ne pouvait se permettre d'en avoir plus que ça. Pas dans la réalité dans laquelle elle vivait. Alors elle se fondit dans la foule dansant sur la piste de danse, grimaçant au moindre contact. Les frôlements lui faisaient toujours cet effet là, l'envie de vomir, de crier, de partir en courant. Personne ne pouvait plus la toucher sans qu'elle ne réagisse ainsi. Sasha sortit donc de cet amas humain sans aucune cohérence pour se retrouver près de la sortie pour fumeurs. C'était une bonne idée. Aller sans griller une lui remettrait sans doute les idées en place.

On dit souvent que le destin réussit à trouver sa place n'importe où. Evite de te faire écraser lundi, tu te retrouveras à te prendre un piano sur la figure mardi. Et bien pour Sasha, le destin se montra bien plus brutal qu'elle n'aurait pu l'imaginer. Sa cigarette n'en était qu'à la moitié  lorsqu'elle le vit, débouchant de la seule et unique entrée. Sans qu'elle ne puisse dire comment, elle savait que cette fois, ce n'était pas une illusion. Il était là, devant elle. Lewis. Et c'est en le fixant, ses mains tremblantes aggripées au dossier de la chaise qui se trouvait à côté d'elle, qu'elle su qu'elle n'avait pas la moindre chance de s'en sortir. Premièrement parce qu'elle était dans un cul de sac. Deuxièmement car elle ne savait toujours pas ce qu'elle ressentait en le voyant, et sa nausée ne fit que s'accentuer. Alors elle joua le culot et en baissant la tête, lui passa à côté, lui rentrant presque dedans, tout en faisant le maximum pour ne pas le toucher. " Je rentre, désolée." Un grognement. C'est tout ce qu'elle avait pu sortir. Parce qu'elle comprenait maintenant le tumulte de son esprit. Elle était comme l'animal blessé qui cherchait un échappatoire. L'animal qui ne savait pas encore s'il aurait la force de se battre encore contre le chasseur. Parce que cet animal là était un lâche. Un fuyard, qui n'avait pu se libérer que par un miraculeux hasard. Son animal à elle n'avait rien d'un prédateur. Ce n'était pas le cas de Lewis.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





HUNTER
avatar
HUNTER

DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
GRIFFURES : 32
CRÉDITS : Requiem







MessageSujet: Re: But I'm only human + Lesha
Sam 18 Oct 2014 - 12:15