AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
 Sasha ♣ Amis sans notice



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


HUMAN
avatar
HUMAN

DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
GRIFFURES : 120
CRÉDITS : Okinnel







MessageSujet: Sasha ♣ Amis sans notice
Mer 8 Oct 2014 - 11:25


Amis sans notice
Je n’étais pas le genre de personne avec qui on se liait d’amitié. Cela pouvait semblait fou, ou complètement stupide, mais les choses n’en restaient pas moins comme elles étaient. Et il n’y avait pas grand-chose à faire par rapport à ça. Et je ne pouvais pas vraiment prétendre que je le devais à mon côté Wendigo, puisque j’étais persuadé que les choses auraient été ainsi du côté humain. Ou bien, justement, peut être que cela pouvait excuser bien des choses. De ce côté-là, je ne pouvais pas non plus prétendre que j’avais tant été aidé que ça. J’avais découvert ma nature grâce à un loup garou, alors que je venais de vivre de famille d’accueil en famille d’accueil. Disons que ça n’aidait pas. Bouffer le chien de la voisine où le chien de ma famille d’accueil, ça n’aide pas non plus. Je ne me souviens pas très bien, mais je crois que j’avais aussi croqué dans le bras d’un de mes frère d’adoption. Ouais, j’étais bien incapable de m’en souvenir de ça, mais ça restait assez marrant, malgré tout. Ne serait-ce qu’un peu et uniquement après des années loin de ce bordel. Sinon, je n’étais pas certain d’avoir trouvé ça drôle sur le coup. J’avais donc fini à la rue, et j’avais vécu quelques années dans les bois, à bouffer des lapins. Oui, peut être que mes actions m’avaient poussé à me retrouver hors du temps, loin des gens. Mais je n’avais fait cela que pour survivre et de ce fait, je n’étais pas certaine de pouvoir me le reprocher.

Pourtant, il m’arrivait, depuis que j’avais débarqué dans cette ville étrange, de croire que je pouvais me révéler un peu normal, par instant. Il me suffisait de manger à ma faim pour que le monde m’apparaisse comme étant un peu plus évident. Ce n’était pas toujours simple bien sûr, puisque j’étais quelque peu gauche sur les bords, mais je ne me débrouillais plus aussi mal qu’avant, et c’était déjà assez important. De mon point de vu, du moins. Le plus drôle étant que je n’étais en mesure de me rapprocher que des personnes qui étaient comme moi. Sasha en faisait partie, notamment. Elle était différente des gens, et elle n’avait pas vraiment de talent quant à une quelconque popularité. Nous n’étions pas vraiment faits pour nous attacher aux gens, de toute évidence. Du coup, je ne pouvais m’empêcher de me reconnaître un peu en elle. Non que je sois en mesure de savoir pourquoi, bien sûr, mais cela me faisait du bien, malgré tout.

Je devais la retrouver d’ailleurs, aujourd’hui, dans le parc. Non que nous ayons un réel programme de prévu mais nous devions nous retrouver et réfléchir, à deux, à ce que nous pourrions bien être en mesure de faire. Que cela soit simple ou non, d’ailleurs. Mais cela ne l’était jamais, quoi que l’on ne pourrait en dire de plus. Les choses n’étaient, de toute manière, pas simples et puis bah ouais, je ne pouvais pas prétendre être quelqu’un de malin pour ce genre de chose. Je faisais de mon mieux, et c’était le principal. C’était la seule chose qui comptait vraiment. La seule chose qui ait une quelconque importance mais.. Bref.

Je me perdais dans mes pensées alors que mes pas me menaient enfin au parc. Et il était franchement temps que j’arrive. Elle n’était pas encore là mais j’avais tendance à aimer arriver le premier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avengedinchains.tumblr.com





WEREWOLF
avatar
WEREWOLF

DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
GRIFFURES : 154
CRÉDITS : sur l'avatar







MessageSujet: Re: Sasha ♣ Amis sans notice
Ven 17 Oct 2014 - 21:25


Amis sans notice
La paranoïa n'était qu'une psychose parmi tant d'autres. Psychose qui semblait découler de sa séquestration. Tout ce que Sasha était à l'heure actuelle découlait de ces trois ans de terreur incessante, ces trois ans de douleurs, de peurs, de soumission. Elle n'y pouvait rien. Elle passait son temps à regarder derrière son épaule, sûre que la prochaine fois, Lewis serait là, à l'observer de son oeil fou, de son regard de prédateur qui aurait perdu tout ce qui pouvait correspondre à la santé de l'esprit. Et parfois, chose qui la rendait encore plus fiévreuse, elle espérait qu'il s'y trouve. Cette fuite était stupide. Sa vie, c'était lui. Ses espoirs, c'était qu'il soit plus gentil avec elle, ses rêves était qu'il la prenne dans ses bras et qu'il ne lui fasse plus de mal. Ses envies ? Qu'il lui redonne ce repère. Lewis était cette lumière, tantôt grise, tantôt blanche, qui éclairait sa vie, qu'elle le veuille ou non. Elle était liée à lui, aussi fort qu'elle tentait de se soustraire à son influence. Plusieurs fois, elle avait failli repartir en arrière. Peut-être que si elle s'excusait, il la laisserait revenir sans lui faire trop de mal. Puis elle se réveillait. Elle ne le voulait pas vraiment. Elle voulait sa liberté, c'était enivrant, effrayant, mais elle ne voulait plus appartenir à quelqu'un. C'était ce qu'elle se disait en marchant vers le parc. C'était ce qu'elle pensait. Ou du moins ce qu'elle croyait. Parce qu'elle lui appartiendrait toujours.

Frissonnant face au vent que l'automne apportait avec lui, la jeune femme serra un peu plus sa veste en cuir autour de son corps frêle, couvert de cicatrices. Il lui arrivait bien de sentir une brève douleur lorsqu'elle touchait par inadvertance l'une ou l'autre des parties de son corps, mais elle lui rappelait ce qu'elle essayait de fuir, et dans son état, quelques piqûres de rappel étaient fortement nécessaires pour ne pas retomber dans ce qu'elle voulait éviter. Elle marchait à pas rapides en jetant fréquemment des regards dans son dos. Elle avait rendez-vous avec James. Du moins une sorte de rendez-vous. James était son ami. Son seul ami. Ou du moins ce qui s'en rapprochait le plus. Avant l'enlèvement, Sasha était du genre sociable, à toujours sourire et trouver le bon en chaque être humain. Tout l'inverse de l'heure actuelle. Elle pouvait sauter à la gorge de n'importe quel inconnu, se fondait dans la masse, ne tirait de sourires que pour les occasions spéciales ... Elle ne voulait plus d'entourage. Sauf celui qu'elle choisirait. Et James, elle l'avait choisi. Il était un peu comme elle. Un peu perdu, un peu mort à l'intérieur. Un peu comme un vase cassé qui essayait de recoller les morceaux. On y arrivait mais finalement, le résultat était imparfait. Et trop fragile. Elle l'aimait bien. Il la comprenait, finalement, tout comme elle arrivait à le comprendre. C'était de ça dont elle avait besoin.

James était déjà là lorsqu'elle arriva. Comme d'habitude. A force de peur, elle prenait du retard à chaque fois. " Faudra que tu me donnes tes astuces pour pas arriver en retard un de ces jours. " Avec un sourire ironique, elle le salua. Elle ne l'approchait jamais vraiment. Les contacts physiques lui étaient impossibles avec la gente masculine alors il n'était pas question d'étreintes ou de bises, la distance réglementaire et un hochement de tête était bien tout ce qu'elle pouvait donner. " Alors les nouvelles du front?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





HUMAN
avatar
HUMAN

DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
GRIFFURES : 120
CRÉDITS : Okinnel







MessageSujet: Re: Sasha ♣ Amis sans notice
Jeu 23 Oct 2014 - 12:29


Amis sans notice
Il était assez incroyable de voir que je pouvais me montrer amical avec quelqu'un. Je ne l'étais presque jamais et souvent, je pouvais également m'avérer maladroit et insupportable. Enfin.. Je le voulais bien aussi, puisque je me foutais pas mal de savoir si mes actions plaisaient ou si elles ne plaisaient pas. Cela m'amusait, c'était sûr, mais je n'allait pas non plus faire une histoire de peu de chose, ça n'aurait pas servi à grand chose. Les gens avaient besoin d'amis et on n'allait pas se mettre à dire que je n'avais pas le droit d'en avoir. Je ne me montrais peut être pas le plus délicat et le plus aimable du siècle mais je faisais de mon mieux et j'imaginais que cela devait être suffisant, au moins un peu. Enfin bon, il était hors de question pour moi de me prendre la tête. C'était ridicule et ça commençait vraiment à me prendre la tête. Les gens s'amusaient à me juger juste parce que je n'étais pas agréable avec tout le monde. Mais je n'avais jamais demandé à devenir la personne agréable que les gens voulaient voir dans leurs vies. J'étais qui j'étais, et si j'intéressais les gens, c'était tant mieux, bien sûr. Mais si ça ne venait pas, il n'y avait rien à faire. C'était aussi simple que ça. J'étais libre de mener la vie que j'entendais et j'étais incapable de comprendre comment est-ce que les gens pouvaient se persuader que c'était à eux de choisir ma vie, de choisir ma façon d'agir ou de me comporter. Etre désagréable avec quelqu'un ne signifiait absolument pas que j'allais l'être tous les jours. Ca ne fonctionnait pas comme ça et je voulais que cela se comprenne. Et Sacha me comprenait, elle savait comment je fonctionnais et sans doute le faisait-elle mieux que beaucoup de personne. Je devenais tellement ridicule, parfois, et énervant, et chiant, que je pouvais facilement comprendre que cela pouvait gonfler plus d'une personne. Je n'étais pas la personne la plus agréable, certes, on pouvais s'amener à me détester, on pouvait tout imaginer insupportable et tout ça. Mais je m'en foutais, et c'était la seule chose qui comptait. De mon point de vu, c'était tout ce qui comptait. Que cela plaise ou pas, je ne comptais pas m'attarder là dessus. Ce n'était pas pour moi, de toute manière. Pourtant, à force de me prendre la tête comme ça, pouvais-je vraiment prétendre me moquait de tout ça ? Je commençais à sincèrement en douter, en fin de compte. A force de passer pour le gros con, on finit par avoir envie de passer pour le bon gars, bien sûr. Mais dans ma situation, ça n'a rien d'évident. Il me faudrait un mode d'emploi, peut être.

« Mon astuce ? C'est tout simplement parce que je n'ai rien d'autre à faire Sasha »

Un sourire léger se glissa sur mes lèvres. Depuis que j'étais arrivé dans cette ville, je n'avais même pas pris la peine de trouver un petit job. L'argent que j'avais me suffisait. Je ne niais pas le fait de l'avoir salement obtenu bien sûr, je n'étais pas l'homme idéal pour ce genre de chose, et je pouvais aisément me montrer maladroit. Je ne me vantais jamais de l'argent que je traînais, je ne me permettais jamais de crier sur tous les toits que j'avais de quoi être tranquille pour un bon moment. Surtout quand on voyait comment j'avais eu cet argent. Enfin... Oui, cela me permettait d'être à l'heure quand on voulait me voir. J'étais tranquille pour me bouger, puisque je n'avais rien à faire. Je ne foutais rien de ma vie. Je ne voyais pas grand monde, et de ce fait, j'étais parfaitement libre de faire ce que je voulais et quand je le voulais. Je n'avais aucune obligation.

« Pas grand chose de nouveau, je l'avoue. Je suis un peu traînant. Je ne fais rien de mes journées et la routine s'est tout de même glissée dans ma vie, triste hein ? Comment ça se passe pour toi ? »

Et bah ouais, ne rien foutre de mes journées ne m'aidait pas à avoir une vie folle. Je ne foutais rien, et je picolais le soir. On ne pouvait pas dire qu'il y avait de quoi se vanter dans ma vie. Et je ne m'en plaignais pas tant que ça. J'avais appris à vivre comme ça. Et j'étais libre.


_________________

+ This is it, the apocalypse
Dig up her bones but leave the soul alone. Let her find a way to a better place. Broken dreams and silent screams. Empty churches with soulless curses. We found a way to escape the day© caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avengedinchains.tumblr.com





WEREWOLF
avatar
WEREWOLF

DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
GRIFFURES : 154
CRÉDITS : sur l'avatar







MessageSujet: Re: Sasha ♣ Amis sans notice
Ven 14 Nov 2014 - 20:07


Amis sans notice
Sasha n'était pas vraiment la plus sociable de toutes les personnes du monde. Et bien … Il fut un temps, elle l'était. Elle avait un cercle d'amis plutôt étendu, des soirées tous les week-ends et son meilleur ami travaillait avec elle. Mais il fallait dire qu'en ce temps là, on connaissait plutôt une Sasha chaleureuse et souriante, bonne en tout points avec tout le monde, altruiste, empathique, et sans doute pas rancunière pour un sou. A l'heure actuelle … Tout s'inversait. Lorsque l'on passait trois ans enfermée dans un appartement avec comme seule compagnie celle d'un psychopathe en manque de chasse, on perdait peu à peu pied avec le monde extérieur, et c'est exactement ce qu'il s'est passé avec Sasha. Et puis, quand le monde entier vous croit morte, retrouver son carnet de contact n'est pas la chose la plus facile à faire, comme l'a très bien prouvé sa rencontre avec Cooper, son ex-petit-ami. Et pour être honnête avec tout le monde, la jeune femme n'avait aucune envie de retrouver la vie qu'avait celle qu'elle était trois ans plus tôt. Puisque tout ça ne correspondait plus à rien, elle n'avait aucune chance d'être accepté par qui que ce soit de son ancienne vie, sauf bien entendu ses parents et sa sœur, qui, pour elle, avaient des obligations de sang. Pour les autres , c'était peine perdue. Elle ressemblait à une SDF punk qu'on aurait laissé tomber au milieu de l'autoroute et qui aurait fait le chemin restant à pied. Rajoutez à ça la paranoïa visible dans le moindre de ses gestes, et elle devenait pour les gens «  la fille à ne pas approcher ». Lorsqu'elle retrouverait ses parents sans doute que les journaux pourraient utiliser cette manchette, histoire de dire. Alors lorsqu'elle arrivait à se dire qu'elle avait finalement trouvé ce que l'on pouvait communément appeler « un ami », cela relevait presque dans son esprit comme d'un miracle. Et sans doute en était-ce un, James étant tout aussi asocial qu'elle. Il y avait peu de chances qu'ils se trouvent, dans tous les cas, et pourtant … Mais parfois quelqu'un de semblable peut être un bon rempart à une situation malheureuse, c'est bien ce que la louve arrivait à se convaincre. C'est pourquoi, même si elle n'arrivait pas à se défaire de cette peur qui la prenait, qu'elle avait maintenu le rendez vous. Elle appréciait James. Il était comme elle, un outsider. Qui ne savait pas encore bien se placer dans le monde actuel.

« Ah, c'était donc ça ! Je me disais aussi … C'est trop beau d'être à l'heure quand on a une vie ! »

Bien entendu, elle plaisantait. Sans doute qu'elle n'avait pas plus de choses à faire que lui, en fin de compte. Elle avait essayé de se trouver un travail, de chercher quelque chose qui pouvait lui plaire, lui permettre de vivre autrement que comme une noyée qui essayait avec peine de retrouver le chemin de la rive. Sauf qu'elle ne semblait pas l'avoir encore trouvée, cette rive, et qu'elle se contentait de nager dans le sens du courant pour ne pas avoir à trop se fatiguer d'efforts inutiles. Alors elle comprenait totalement que James n'ait pas plus levé le petit doigt qu'elle pour tenter de donner une raison à l'alarme de son réveil.

«  Allez … Tu n'as rien à faire et tu ne décides même pas d'aller visiter le Grand Canyon ou de faire du saut en parachute ? C'est plutôt ça qui est triste oui ! »

Elle pouvait parler bien sûr, le parachutisme était sans doute la chose qui l'intéressait le moins au monde … Après la chasse bien entendu. Grimaçant après la question de James, elle pencha la tête d'un côté, puis de l'autre. Quoi de nouveau sous la pleine lune pour la petite louve fuyarde ? Rien de bien beau sans doute, mais c'était tout ce qu'elle pouvait rêver de mieux, au final.

«  Bah écoute, je suis plutôt calme moi aussi en ce moment. J'ai essayé de trouver du boulot mais faut croire qu'une fille qui vit dans sa voiture n'est pas assez bien pour le monde d'aujourd'hui. Dommage pour moi. Du coup je fais pas grand-chose non plus de mes journées, mais moi j'arrive à arriver en retard ! »

Commençant à marcher, la jeune femme entraîna son compagnon sur le chemin tracé du parc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





HUMAN
avatar
HUMAN

DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
GRIFFURES : 120
CRÉDITS : Okinnel







MessageSujet: Re: Sasha ♣ Amis sans notice
Mar 2 Déc 2014 - 14:31


Amis sans notice
Il était fou de voir comment était mon comportement à l’égard de Sasha, par rapport aux autres, c’était un truc de dingue. Je ne parvenais pas toujours à me faire à l’idée que cela pouvait aussi bien se passer. Non que cela me déplaise, au contraire même, mais cela m’amusait, quoi que l’on puisse bien en dire. La situation étant comme elle était, cela me parvenait très bien pourtant. Il était toujours bon d’avoir quelques amis et ce n’était pas à moi de prétendre le contraire. J’en avais eu besoin, c’était aussi simple que ça, et il n’y avait rien d’autre à ajouter. Cela faisait du bien d’ailleurs, et c’était sans doute grâce à elle que l’on pouvait faire la part des choses, que l’on pouvait aller de l’avant et que je pouvais constater que rien n’était facile. Ça ne l’était jamais. Je ne parvenais toujours pas à comprendre en quoi cela pouvait être plus facile avec elle, qu’avec les autres. Je savais qu’il n’y avait pas de mode d’emploi, je savais aussi que la situation n’avait pas l’ombre d’un sens, qu’il n’y avait rien à faire. Après tout, je ne pouvais pas facilement comprendre pourquoi est-ce qu’avec elle, c’était différent, pourquoi je l’acceptais près de moi, là où j’avais refusé bien des personnes. Je ne pouvais pas comprendre et j’imaginais, d’ailleurs, sur bien des situations, que cela ne risquait pas d’aller en s’arrangeant. Au contraire en plus, puisqu’il n’y avait rien d’autre à faire à ce sujet. C’était le bordel et je rêvais d’arranger la situation, mais cela ne fonctionnait pas. Je ne contrôlais rien mais avec elle, je m’étais reconnue et rapprochée d’elle, cela m’avait parfaitement suffi. Le plus amusant à cette situation, c’était que l’on avait pu se rapprocher de cette manière, alors que nous étions, l’un comme l’autre, parfaitement insupportable et distant, nous étions froids, et distants, nous nous repoussions l’un et l’autre, mais cela ne changeait rien. Nous nous étions liés, là où tout nous aurait éloigné, et c’était ce qui était marrant, dans tout ça, justement, c’était ce qui m’amusait, ce qui me faisait rire aussi. Et cela me convenait très bien. Je n’avais pas la moindre raison de m’en formaliser. Devais-je réellement regretter de m’être attaché à elle ? Non.

« Moi ? Faire un saut en parachute ? Tu es folle voyons ! Tu sais bien que mes deux pieds sur Terre me vont bien. Peut-être faudrait-il que je visite quelques coins oui, pourquoi pas »

Mais je n’étais pas digne d’un touriste, je n’avais rien d’intéressant, ce n’était pas mon genre et ce n’était pas prêt de m’arriver, puisque cela ne servait strictement à rien. Et je ne me souciais pas à d’aussi peu de chose, surtout que bon, en quoi est-ce que c’était supposé nous intéresser ? Cela ne fonctionnait pas ainsi et ce n’était pas prêt d’arriver. Je me foutais des monuments qu’il fallait voir, des trucs qu’il fallait faire une fois dans sa vie. Ma vie me convenait et le reste ne comptait pas, à mes yeux. J’étais très bien à ma place, et le reste ne comptait pas plus que ça.

Je la suivis dans sa marche, alors qu’elle me racontait sa vie, dans ses derniers moments ; Pas de boulot à cause de son lieu de vie ? C’était probable.

« Si tu as besoin, tu peux venir chez moi, j’ai un peu de place. Et si tu ne veux pas, tu peux quand même donner mon adresse si besoin, ne serait-ce que pour les offres d’emploi, si cela t’aide. Mais avoir du temps libre, cela fait du bien, tu ne trouves pas ? »

Pour ma part, je n’étais pas encore prêt à me chercher un boulot et personne ne se demandait comment je faisais pour continuer à vivre à mon aise. De toute manière, j’avais bien vite fini par constater que les gens ne posaient pas vraiment de questions sur les gens insupportables. Et cela m’allait très bien.



_________________

+ This is it, the apocalypse
Dig up her bones but leave the soul alone. Let her find a way to a better place. Broken dreams and silent screams. Empty churches with soulless curses. We found a way to escape the day© caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avengedinchains.tumblr.com





Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Sasha ♣ Amis sans notice

Revenir en haut Aller en bas



 

Sasha ♣ Amis sans notice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


NAVIGATION.

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum