AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
 Insanity my friend + Sasha



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


WEREWOLF
avatar
WEREWOLF

DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
GRIFFURES : 154
CRÉDITS : sur l'avatar







MessageSujet: Insanity my friend + Sasha
Mar 9 Sep 2014 - 23:02


Shasha Saphir Alexeïevna Ivanova

no rules for insanity
NOM + Ivanova. Ce nom en dit sûrement long sur mes origines. Mes parents étaient russes et se sont installés en Amérique après leur mariage. Je suis donc de nationalité américaine mais russe de corps et d'esprit. Je parle d'ailleurs couramment russe.
PRÉNOM(S) + Sasha de mon premier prénom mais j'utilise beaucoup mon second, Saphir, ces derniers temps. Pour échapper à l'homme qui m'a capturée, oui, mais aussi pour échapper à mon être tout entier qui me crie d'y retourner.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE + Un 24 avril dans la charmante petite bourgade de Kingsbury. Je ne l'ai d'ailleurs jamais quittée excepté lorsque je me suis faite enlever, il y a trois ans de ça. J'ai pas trop vu l'extérieur en tant que prisonnière mais je crois que j'étais dans une cave dans la banlieue de New York. Mais c'est une autre histoire que je raconterais plus tard.
ÂGE + 24 ans et toutes mes dents ... Même plus que nécessaire d'ailleurs.
NATURE + Je suis une louve omega. Je suis totalement perdue et je viens à peine de revenir en ville. J'ai d'autres chats à fouetter que me trouver une meute.
STATUT MARITAL + Célibataire. Aucun homme ne peut oser me toucher pour le moment. Aucun sauf Lui. La base de ma nevrose, et pourtant le seul pouvant la soigner. Je suis pitoyable.
ORIENTATION SEXUELLE + J'aime les hommes et seulement les hommes même si j'avouerais que dans le temps je n'étais pas contre quelques expériences.
EMPLOI + Je viens de revenir, je n'ai pas encore de boulot. Pour tout vous dire je dors dans la voiture que j'ai volée pour m'enfuir, alors bon ... On parlera du job plus tard si vous voulez bien !



Si c'est beau la vie d'ici dis-le moi donc
De la part de mes compagnons ...

PIECE OF MIND + La rumeur dit de moi que je suis devenue folle. Ma prison m'a rendue claustrophobe, bipolaire et je crois avoir développé des tendances pyromanes. Oui, on dit de moi que mon esprit n'est que folie, désarroi, vide et bordel à la fois. De mon propre avis, je suis juste quelqu'un qui a survécu à l'esprit malade d'un homme brisé. Dans le temps j'étais quelqu'un de bien. Une simple humaine qui aimait rire, vivre et parler. J'étais fière de ce que j'étais, je levais la tête bien haut et marchait en levant les épaules. Maintenant je trébuche et je grogne dès que l'on me touche. Je suis toujours la même, mais fondamentalement, j'ai changé. Je suis devenue froide, calculatrice, perdue, haineuse. Que de qualificatifs qui m'étaient étrangers. Je suis la femme inaccessible qu'on aimerait pouvoir conquérir sans la connaître, mais celle que l'on fuit dès qu'on la côtoie un peu. On ne m'aime pas, pas vraiment. On me juge, on m'offre de la compassion. Un toit, peut-être, pour un jour ou deux lorsque l'on a vu que je dormais dans ma voiture. Mais pas plus. Parce que vous voyez, même lorsque l'on joue la comédie de manière bien trop exquise, les autres savent reconnaître un être cassé. J'ai jamais trouvé personne qui veuille bien me réparer. Est-ce ma faute à moi si le monde a décidé de s'acharner sur une pauvre fille en manque de reconnaissance ? J'avais une famille autrefois. On était pas la famille la plus unie, la plus parfaite, la plus touchante ... Mais c'était ma famille, ma soeur, mes parents. C'était nous. Maintenant je me cache en espérant qu'ils ne me retrouvent pas. Sans doute me pensent-ils morte. Et sans doute ont-ils raison. Je ne suis plus celle que j'ai été lorsque que je me suis faite enlevée. Je suis devenue plus maigre que la mort, plus sombre qu'une nuit sans lune. Alors je ne veux pas qu'ils me voient dans cet état. Je ne suis pas la miséricordieuse revenue de trois ans d'horreur qui va se jeter dans les bras de son père devant l'oeil ému des caméras. Je suis celle qui fuit la vie que j'ai eu, parce que cette vie là, je l'ai perdue. On me dit forte, battante. Je ne sais même pas si c'est vrai. Je sais qu'à une époque je me passionnais de langues. J'avais appris à parler couramment cinq langues. Le russe, vestige de mes origines perdues, le français, l'italien, le japonais et l'espagnol. En plus de ma langue natale bien entendu. Je crois que ça peut me revenir si je me concentre. Parfois, certaines expressions ne me viennent qu'en russe, d'autres fois qu'en français. C'est assez drôle à remarquer quand je parle aux autres. Mais très sincèrement, je pense que mon aptitude à intégrer plusieurs langages était bien la seule chose qui me caractérisait. A l'heure actuelle ... Et bien, je suis une bête. Un monstre. Un monstre qui a servi à alimenter les jeux d'un fou, jusqu'à maintenant. Je ne sais pas ce qu'est être une louve en liberté. Je ne connais pas les sensations, je ne connais pas l'expérience. Seule la douleur reste la même. Je viens de m'échapper de mon geôlier, alors je n'ai pas encore rencontré d'autres loups. Je ne cherche pas de meute, je ne cherche pas de groupe. Je ne sais pas vraiment qui pourrait me supporter. Je ne sais pas non plus qui je pourrais supporter. Mais la peur qui m'habite me dit que je devrais peut-être chercher protection. Parce que les chasseurs rôdent. Le chasseur rôde. Et il finira par me trouver. Je vis dans cette paranoïa constante, qui m'empêche de respirer calmement. Ces cauchemars qui me hantent ... Je suis un être brisé.


DROP OF BLOOD + Avant d'être transformée, j'étais végétarienne. Effectivement, j'avais du mal à concevoir le fait que l'on puisse tuer des animaux innocents pour le simple plaisir de les manger alors même que l'on avait des substituts qui pouvaient les épargner. Mais maintenant, toutes mes convictions se sont envolées et je suis devenue plus carnivore que n'importe qui. + J'ai toujours aimé la musique. Je fais du piano depuis que j'ai sept ans, et Il me demandait souvent de jouer pour lui. Maintenant j'ai cet instrument en horreur, mais je manie également très bien la guitare, que j'accompagne de ma voix. C'est d'ailleurs tout ce qu'il me reste. Une guitare et une voiture. + Quand j'étais petite, je suis tombée en faisant de la gym à l'école. C'est la première fois et la dernière où je suis entrée dans un hôpital et j'y ai rencontré un jeune homme en fauteuil roulant. Les médecins venaient de lui dire qu'il ne pourrait plus jamais remarcher, et je me souviens encore aujourd'hui du désespoir de son regard. Et moi, impuissante, je devais observer ce petit garçon souffrir. Je n'ai plus voulu mettre les pieds dans cet endroit. Par peur, par honte de pouvoir marcher, rire, sauter.  + J'ai fait du badminton pendant cinq ans, avant de me désintéresser complètement de ce sport, et de tous les autres. + A l'école je n'étais pas vraiment une bonne élève. Ma moyenne tournait autour de dix, je n'aimais pas tellement écouter, mais qu'importait ? Je voulais pas passer ma vie à écouter des professeurs parler assise au fond d'une chaise. + Toutes les nuits, je fais le même cauchemar. Du noir, de l'obscurité, et puis Il surgit. Il me prend, encore, toujours. Il m'emmène avec lui, loin, pour m'enfermer encore. Et je me réveille, en sueur . Ce n'est pas facile tous les jours, vous savez, d'être une rescapée.  

Bad wolf
un truc à dire ?


PRÉNOM RÉEL + Cyrielle, toujours !
ÂGE + 21 ans, toujours :/
RÉGION + PACA. (we rules the world)
DE QUELLE FAÇON AS-TU TROUVE LE FORUM + Cooper, encore et toujours !  
QUE PENSES-TU DU FORUM + Je l'aime tellement pas que je reviens vous embêter à deux têtes  
DISPONIBILITÉ + tous les jouuuuurs
AUTRE CHOSE A DIRE + Ce forum est une perle, c'est devenu ma maison je vous lâche plus mouhaahahahahah  fire

wolf blood
the full moon is coming
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





WEREWOLF
avatar
WEREWOLF

DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
GRIFFURES : 154
CRÉDITS : sur l'avatar







MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha
Mar 9 Sep 2014 - 23:03


The story of a broken mind
A tire d'ailes, à vol d'oiseau


20h30 – Hôtel «  Le Majestic »

Sasha sursauta lorsqu'elle entendit le tiroir se refermer brusquement derrière elle, alors qu'elle pensait être seule. Elle se retourna d'un coup, son cœur s'emballant, pour se retrouver face à Daniel, son collègue, qui la regardait, un grand sourire goguenard sur les lèvres. Elle ne put s'empêcher de soupirer, avant de lui donner un grand coup de poing sur l'épaule. «  Mais ça va pas la tête ?! Tu m'as fait horriblement peur ! » Pour toute réponse, ledit collègue s'assit sur le siège à côté d'elle, profitant du vide accablant dans lequel était plongé le hall. «  Il fallait bien que je m'occupe. Je ne sais pas si tu as remarqué, mais ce soir c'est plutôt vide. » Bien entendu qu'elle avait remarqué. Chaque mois, il y avait cette sensation là. Une baisse d'activité dans le restaurant, les habitués sortaient moins de leur chambre .. Mais elle ne se posait pas plus de questions que cela, après tout ça lui faisait moins de travail. Cependant, elle devait bien avouer que l'hôtel désert n'était pas sans rappeler les vieilles bâtisses hantées que l'on pouvait voir dans certains films, et rien que cette idée la fit frissonner. Alors qu'elle allait changer de sujet, le téléphone caché sous le comptoir se mit à sonner, ce qui lui valut encore un sursaut. Prenant l'appareil, elle se tourna brièvement vers son collègue. «  C'est mon père, je dois répondre, je reviens. » Et elle s'éloigna pour franchir la porte de derrière, autrement dit, la salle de repos, vide à l'heure actuelle, laissant Daniel seul au comptoir. «  Allô papa ? Je peux pas trop te parler, je dois retourner travailler … Oui … Oui bien sûr je rentre dès la fin de mon service... J'en sais rien regarde dans le frigo... Je... » Sasha ne put jamais finir sa phrase, un énorme fracas retentissant dans la pièce à côté, autrement dit le hall, suivi d'un cri perçant. Elle crut reconnaître Daniel. En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, son sang se glaça, et elle n'arriva plus à émettre un mouvement. La voix de son père, angoissé qu'elle ne réponde plus, la fit réagir au bout de quelques secondes. «  Je te rappelle, je dois y aller. » Et sans plus de cérémonie, la jeune femme raccrocha le téléphone, avant de l'enfouir dans sa poche. La main sur la poignée de la porte, elle prit son courage à deux mains pour la franchir. «  Daniel, je te préviens, si c'est encore une de tes blagues ... » Mais avant qu'elle n'ait pu finir sa phrase, elle comprit que cette fois, c'était du sérieux. Du sang, il y avait du sang partout. Rouge, qui lui brûlait la rétine. La jeune femme n'en avait jamais vu autant. Sans qu'elle ne s'en rende compte, elle poussa un cri.

20h45 – Parking de l'hôtel «  Le Majestic »

Deux minutes. Deux minutes que Sasha tentait de mettre ses clés de voiture dans la serrure de celle-ci, essayant de voir à travers ses larmes et ses gémissements, sans pour autant y arriver. Elle tremblait, n'arrivait plus à contrôler le moindre de ses mouvements. Elle ne comprenait pas. Avait vu le corps sans vie de son ami en sortant de la pièce. Elle ne savait même pas comment elle avait fait pour arriver jusqu'ici, se rappelait juste s'être jetée sur Daniel pour tenter de le sauver. Mais il était déjà mort. Et elle ne comprenait pas pourquoi. Elle savait que si elle ne se dépêchait pas, elle subirait le même sort. Peut-être même que le meurtrier, un psychopathe sans foi ni loi, l'observait actuellement. Il avait bien brisé la vitre des portes de l'hôtel sans souci, il pouvait bien l'avoir suivie jusqu'ici. C'est à cette pensée que son trousseau tomba au sol, la faisant gémir une nouvelle fois. Elle était loin d'être forte, loin d'être courageuse, et tout ça ne faisait que la paniquer. Elle ne comprenait plus rien, avait l'impression de se retrouver dans un de ces films auxquels elle faisait allusion un peu plus tôt. Elle était devenue la proie d'un fou, elle le sentait. Mais elle était encore bien loin de la vérité. Bien trop loin. Et elle le comprit quand elle entendit un grognement à quelques mètres d'elle. Lentement, alors qu'elle se trouvait encore au sol, ses clés de retour dans ses mains, elle tourna la tête. C'est là qu'elle le vit. Le loup. Grognant, sortant les dents. Elle restait fixée devant ses yeux, devant ses mâchoires, puissantes, qui n'allaient pas tarder à lui arracher la gorge. Pour la première fois de sa vie, Sasha sut ce qu'était la peur. Mais pas pour la dernière fois, ça non. Alors qu'elle fermait les yeux, s’aplatissant au sol, le loup bondit sur elle, alors même qu'elle perdait connaissance.

23h30 – Quelque part dans le Massachusetts

Lorsque Sasha rouvrit les yeux, la première chose qu'elle ressentit fut la douleur. Une immense et incroyable douleur. Elle avait l'impression de souffrir partout. Un marteau semblait s'être logé dans un coin de son cerveau, lui envoyant des décharges d'une puissance folle sur les tempes et son cou … Comme broyé, comme inutilisable. Puis elle se souvint. Le loup. Il lui était tombé dessus, comme une masse titanesque, puis plus rien. Elle ne pensait pas y réchapper, et pourtant, elle semblait vivante. C'est lorsqu'elle arriva à cette conclusion qu'elle commença à voir où elle se trouvait. Et ce qu'elle comprit ne lui plus pas du tout. Elle était dans le coffre d'une voiture. Elle pouvait sentir la route bouger sous elle, le vrombissement du moteur, le ronronnement du véhicule. Elle pouvait entendre le conducteur siffloter et rire, d'un rire qui lui glaça le sang dès qu'elle l'entendit. Alors, irraisonnablement, elle se mit à crier,  à taper, à bouger, relançant ses blessures. La panique la prit, et alors qu'elle voyait les bandages autour de ses mains et sentait ceux autour de ses jambes, elle sut que quoi qu'il se soit passé à l'hôtel ce soir, elle n'en ressortirait pas vivante. Mais en réponse à ses coups et ses hurlements, la seule chose qu'elle put entendre était ce rire. Froid, fou. Alors qu'elle se débattait encore et encore, le manque d'oxygène finit par avoir raison d'elle, et l'obscurité finit par redevenir complète. Elle espérait seulement que son père la retrouverait. C'était la seule chose à laquelle elle pouvait encore s'accrocher.

07h14 –  Appartement de Lewis Carlton, New-York

Même endormie, Sasha put sentir l'eau couler sur ses cheveux, sur son corps, sur ses vêtements, la glaçant jusqu'aux os. Elle ouvrit les yeux, les souvenirs ayant mis moins longtemps à revenir à elle. Elle put tout de suite observer qu'elle n'était plus dans le coffre d'une voiture, mais bel et bien dans un appartement, en jetant un œil aux alentours. Mais elle était attachée. Par des chaînes solides, serrées, douloureuses. Et devant elle, assis, le regard dur, froid, se trouvait cet homme. Et comme une image issue d'un cauchemar, elle se rappela le rire, l'hystérie du conducteur, et elle sut que c'était lui. Alors elle se mit à pleurer. «  Je sais pas ce que vous me voulez, je vous donnerais tout ce que j'ai mais laissez-moi partir je vous en prie, j'ai rien fait ! » Elle sentait ses larmes couler mais n'en vit pas le moindre reflet dans les yeux de celui qu'elle essayait tant bien que mal de convaincre. Au contraire, il se contenta de sourire. «  Oh mais soit sans crainte … Je sais très bien que tu n'as rien fait. » Sasha ne comprenait pas. Elle n'arrivait plus à comprendre. Pourquoi cet homme l'avait-il enlevée ? «  Ca fait des années que j'attends une opportunité comme celle-là. Capturer quelqu'un comme toi. Une âme fragile et si forte à la fois. Un monstre … Qui n'a aucune conscience de ce qu'il est.» La brune ne comprenait rien. Elle ne voulait pas vraiment comprendre. Elle voulait juste partir. Mais l'idée, oui cette idée qui commençait à germer dans son esprit lui faisait comprendre qu'elle ne partirait jamais. Elle avait en face d'elle un fou. Un homme obnubilé par ses idées, elle pouvait les reconnaître, elle les avait étudié. Ces hommes persuadés qu'ils faisaient le bien, ces hommes intelligents mais qui ne comprenaient pas comment marchaient réellement les choses. Hitler était de ces hommes. Brillamment fou qui avait pu tuer sans état d'âme des milliers de personnes pour ses idées. Il était son Hitler. Un Hitler semblant plus fou, plus dangereux encore que l'original. «  Vous allez me tuer ? » L'homme la fixa, semblant réellement surpris. «  Te tuer ? » Il marqua une pause, comme pour réfléchir. Sasha pria pour qu'il ne la tue pas rien que pour avoir posé la question. Peut-être, des années plus tard, en y resongeant, elle se demanderait si l'inverse n'aurait pas été mieux pour elle, mais le premier jour, elle gardait cet espoir de pouvoir encore retrouver une vie normale si elle agissait bien. Si elle entrait dans le jeu de cet homme. «  Je ne t'ai pas amené ici pour te tuer voyons. Nous avons encore beaucoup de temps à passer ensemble. Vois-tu, tu n'est pas ma victime, tu es mon jouet. » Et alors qu'il se levait pour partir de la pièce où elle se trouvait, Sasha se demandait jusqu'où il était prêt à aller pour son propre amusement.

15h24 – Trois ans plus tard

Trois ans s'étaient écoulés depuis la capture de Sasha. Personne n'aurait pu la reconnaître. Personne. Devenue aussi maigre que la mort, le visage vide de toute expression, elle était, en fait, devenue une poupée de chiffon. Si on l'observait, on aurait pas pu distinguer d'elle une personne morte d'une personne vivante. Hormis par ses yeux, bien évidemment. Empreints d'une lassitude proche de la mort, d'un éclat terne, cachant la véritable nature de son être. Ses chaînes étaient devenues sa maison, cet appartement son refuge contre le monde extérieur. Lewis son rempart contre la bête qui sommeillait en elle. Bien entendu il jouait. Mais d'une certaine façon, il la contrôlait. Elle était sa louve, celle qui tuait les autres louves. Il avait réussi à la briser. A la faire sienne. Trois mois. C'est le temps que ça lui avait pris. Trois mois pour qu'elle ne ressemble en rien à celle qu'il avait enlevée. Un mois pour qu'elle comprenne ce qu'elle était devenue. Deux pour que cette connaissance la fasse plonger dans les abysses. Le reste du temps, elle n'avait été qu'un pantin d'un chasseur à l'esprit macabre et détraqué. Elle ne sortait pas, hormis les soirs de pleine lune, et toujours surveillée. Ce n'était pas un chasseur ordinaire. Il était devenu son maître. Sa meute. Jusqu'à aujourd'hui. Ce fameux jour où il baissa sa garde. Où il fit l'erreur de croire qu'elle lui était complètement soumise. Et sans doute que si l'image de son père n'était pas ressortie du fond de ses souvenirs pour se rappeler à elle, elle serait restée là, devant cette porte déverrouillée dans cet appartement vide, trop effrayée à l'idée de quitter celui qui l'avait guidée. Mais au lieu de cela, elle franchit l'espace qui la séparait de la liberté, et se retrouva dans la rue. Elle était sale, elle n'avait pas d'argent, pas de voiture. La lumière du soleil lui agressait les rétines et pourtant, elle se força à avancer, se cachant à tous les coins de rue de peur de le voir arriver derrière elle, furieux. Au lieu de cela, elle finit par faire ce qu'elle avait toujours fait. Rentrer à la maison.


wolf blood
the full moon is coming
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





WEREWOLF
avatar
WEREWOLF

DATE D'INSCRIPTION : 23/08/2014
GRIFFURES : 483







MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha
Mar 9 Sep 2014 - 23:39

Rebienvenue... Keira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





WEREWOLF
avatar
WEREWOLF

DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
GRIFFURES : 154
CRÉDITS : sur l'avatar







MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha
Mar 9 Sep 2014 - 23:47

Merciii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Invité
Invité








MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha
Mer 10 Sep 2014 - 1:37

Re-bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas





WEREWOLF
avatar
WEREWOLF

DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
GRIFFURES : 154
CRÉDITS : sur l'avatar







MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha
Mer 10 Sep 2014 - 1:55

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Invité
Invité








MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha
Mer 10 Sep 2014 - 8:30

Sasha... Pokémonnnnn, attrappez-les tous!

J'aurais un lien avec toi juste pour t’appeler pikachu

Reuh! Et excellent choix :3
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité








MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha
Mer 10 Sep 2014 - 9:58

Bon choix d'avatar ! **
Re-Bienvenue parmi-nous du coup et bon courage pour la suite de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas





WEREWOLF
avatar
WEREWOLF

DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
GRIFFURES : 154
CRÉDITS : sur l'avatar







MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha
Mer 10 Sep 2014 - 10:46

Merci tous les deux

Kai : C'est Sacha dans Pokemon, vise la nuance de fifou Mais je veux bien un lien alors si tu dois m'appeler Pikachu pour ça fais toi plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Invité
Invité








MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha
Mer 10 Sep 2014 - 11:44

Moi japonais moi pas comprendre nuances
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité








MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha
Mer 10 Sep 2014 - 12:13

Rebienvenuuue
J'aime ton prénom **
Revenir en haut Aller en bas





WEREWOLF
avatar
WEREWOLF

DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
GRIFFURES : 154
CRÉDITS : sur l'avatar







MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha
Mer 10 Sep 2014 - 20:19

Nuances toi intégrer vite fait eh

Moooh merci louloup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Invité
Invité








MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha
Sam 13 Sep 2014 - 21:57


t'es validé, p'tit loup !
t'es dans la cour des grands wsh.


Anh, j'ai envie de serrer Sasha dans mes bras pour lui faire un câlin <3 L'histoire est sublimement bien écrite, j'ai pas lâché la lecture, la pauvre éè tout est en règle ! Re-Bienvenue sur le fo' (Gaëtan <3<3) !



Tu es officiellement un résident de Kingsbury, si c'est pas beau tout ça ! Tu peux créer un scénario pour en faire un personnage essentiel à ton personnage. D'ailleurs, saches que tu n'es pas tout seul, que tu peux trouver des liens et aussi ouvrir ta propre fiche de liens. Si tu fais partie de la classe des adultes, tu as sûrement un métier afin de gagner de l'argent pour vivre. Enfin, même situ comptes sur les parents pour tout te payer, il te faut quand même un toit. N'oublies pas non plus que nous sommes dans une ville infestée de créatures surnaturelles ; si tu as un don particulier, vérifies que tu as été ajouté dans les quotas de l'annexe de ton annexe ! Vérifies aussi que tu as bien ta couleur de groupe, ton rang et ta célébrité recensée dans le bottin. BOON JEU PARMI NOUS !


wolf blood
the full moon is coming
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Insanity my friend + Sasha

Revenir en haut Aller en bas



 

Insanity my friend + Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


NAVIGATION.

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum